help with descriptive essay online resume service aquaponics business plan help with a thesis statement for a research paper gas and oil essay i need to write an essay essayforyou creative writing courses toronto

Abonnement et tarifs

S'abonner

Pas encore abonné ? Faites votre demande en téléchargeant le formulaire d'abonnement 

 

Déjà abonné ? Gérez votre compte sur l'agence en ligne

Vous souhaitez résilier votre abonnement en cours ? Retournez le formulaire de résiliation dûment complété :

LES TARIFS au 1er mai 2021

Le prix de l’eau tient compte des coûts du service de distribution et d’assainissement, mais aussi des diverses taxes et redevances perçues par l’État, l’agence de l’eau et la collectivité.

La facture fait apparaître de façon distincte le service de l’eau potable et celui de l’assainissement.

La facturation comprend une partie fixe d’abonnement et une tarification proportionnelle au volume consommé :

l’abonnement ou “part fixe” : la mise à disposition du service a un coût. Quelle que soit la consommation, il faut entretenir les installations, facturer... Le montant de l’abonnement prend en compte une part de ces coûts. Il varie suivant le diamètre du compteur ou du branchement ;

la consommation : c’est la part variable du service de l’eau facturée selon la consommation relevée au compteur ;

la collecte et le traitement des eaux usées : ce poste couvre les frais du service d’assainissement. De manière similaire à l’eau potable, l’assainissement est facturé avec un abonnement ;

la coopération décentralisée : Contribue à la définition et à la mise en œuvre d'une politique d'accès à l'eau potable à Tanghin-Dassouri et à Komki-Ipala au Burkina Faso ;

la TVA au taux de 5,5 % sur la fourniture d’eau et de 10 % sur les autres prestations couvre la part des impôts de l’État ; le service de l’assainissement n’est pas assujetti à TVA ;

les redevances de l’agence de l’eau (prélèvement sur la ressource en eau, pollution et modernisation des réseaux de collecte) lui permettent d’accorder des aides financières pour :

• lutter contre la pollution de l’eau,

• améliorer l’alimentation en eau potable,

• mobiliser et protéger la ressource en eau,

• restaurer les milieux aquatiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

')